SUITE 4… TOUT SERAIT FACILE… MAIS

SUITE 4
MAIS FACILE NE POURRAIT SATISFAIRE CEUX QUI VIVENT SUR NOTRE DOS

Enfin, en toute objectivité, nous devons analyser les chiffres :

Le salaire minimum (SMIG) coute à l’employeur annuellement environ :………………….. 28.982,18 euros

Le salaire mensuel minimum de 2.500 euros coûterait annuellement environ :…………………. 34.446,00 euros

Evidemment, cela serait une charge considérable pour l’employeur (plus connu sous « ce con de patron ») mais qui se compenserait par une baisse des impôts qui, elle-même, serait compensée par le prélèvement, au niveau des banques, d’un pourcentage de 0,75% sur la totalité des mouvements financiers.
Les avantages seraient multiples, insoupçonnés et participeraient à ce mot qui plait aux politiciens : la compétitivité :
— effacement de l’absentéisme plus de 48% plus spécialement dans l’administration)
— rentabilité : la masse de travailleurs qui se rendraient au travail avec « le cœur au ventre »
— relance de l’économie interne par l’augmentation du pouvoir d’achat ( le panier de la ménagère plus garni) et par la surveillance du contrôle de prix et de la fraude
— augmentation de l’épargne, spécialement par l’enrôlement au troisième pilier exposé dans cet article ( avec effacement de toutes les combines : mutuelles de santé, syndicats, URSSF et ses caisses annexes, économies sur la masse salariale fonctionnaire et assimilée à la fonction publique)…
— retraite égale (2000 euros) pour tous les employés après 45 ans de travail… et quel que soit l’âge de l’employé ayant fait ses 45 ans.
Pour les femmes travaillant, il serait accordé 2 ans sur 45 pour chaque enfants né et élevés (exemple : une femme ayant eu 3 enfants ne ferait que 39 ans de travail effectif).
Mais par ailleurs, au décès d’un conjoint pour un couple ayant séparément rempli 45 ans de travail, le conjoint restant ne toucherait que ses propres 2000 euros de retraite et que 25% de la retraite du conjoint ( sauf en cas d’enfant mineur ou d’enfants handicapés à charge).

Extrapolation :

Nous pouvons prévoir que les sommes minimales d’argent qui entreront dans les caisses de l’état chaque année pour un salaire moyen de 3.500 euros :

Retraite : 4,2% X 2 (Employeurs et Employés)

3500X12X9.4%X29.200.000=……115.281.600.000 euros

Invalidité : 0,7% X 2

3500X12X1,40%X29.0200.000=….. 17.169.600.000 euros

Chômage : 1,1% X 2

3500X12X2,2%X29.200.000=…… 26.980.800.000 euros

Versement Epargne Prévoyance (total employeurs employés)

350X12X29.200.00=………………122.640.000.000 euros
——————————-
TOTAL :………………………………282.072.000.000 euros

SANTE? Nous gérerons notre santé avec les compagnies d’assurances et non avec l’URSSAF et les 650 mutuelles de santé parmi lesquelles 500 sont en état de banqueroute… mais hébergent les familles et les amis de nos verreux politiciens.
La santé, pour notre santé, nous ferons appel à la libre concurrence tant au niveau des souscriptions de couverture, que des mèdecins et autres.
Voilà, messieurs les syndicats, le respect de la dignité humaine. Léon Blum pour imposer les « avantages sociaux » dont vous vous gargarisez a dit: « Les ouvriers sont trop cons pour se gérer tout seul ». Non, nous sommes loin d’être cons car nous savons que vous vivez sur notre dos.

UTOPIE? NON. SUITE 3

SUITE 3 « LE BIEN VIVRE » Des chiffres en vrac et en euros: 180.680 (Macron) – 178.920 (Philippe) – 24.209.204 (Pogba) – 348.857 (Trump) – 32.269.318 (Guetta) – 75.000 (Hollande) – 225.840 Merkel) – 82.853.654 (Rowling)… Ce sont les salaires annuels de quelques « favorisés » de ce monde. Mais, ils payent leurs carottes, leurs pommes de terre, leurs camemberts et leurs litres de rouge au même prix que : Monsieur DUCON, taillable et corvéable à merci, qui reçoit […]

SUITE 2: UTOPIE? NON, CELA EXISTE ET FONCTIONNE EN SUISSE

SUITE 2 Allons faire un tour chez nos voisins et amis suisses. Il est utile de rappeler qu’à l’inverse de la France, cette nation n’a pas eu à subir depuis le 19ème siècle les luttes syndicalistes anarcho-socialo-comunistes-cégétistes, dont le manque de clairvoyance et d’intelligence des dirigeants conduit les salariés, comme les « moutons de panurge, à utiliser comme seule arme « la grève »… ornée d’insultes, de coups aux forces de l’ordre (eux-mêmes salariés), de bries de vitrine et d’hôpitaux… […]

SUITE A MON ARTICLE PRECEDENT

J’écrivais, sans avoir complété mon article, « …que les lois de <France s’organisent pour la protection des salariés. » A 83 ans je suis fier de dire que toute ma vie j’a combattu les dictatures… en écrivant, en protestant et en combattant les armes à la main. Pourtant, je n’ai jamais pris les armes cotre une nation ou un Peuple. En France, j’ai combattu et je continue à combattre les « roitelets » de la politique » installés par de […]

LES SYNDICATS ET LEURS ESCROQUERIES

NOS DIRIGEANTS SYNDICALISTES SONT AVEUGLES ET SOURDS La France compte en 2016………………..29,200,000 de salariés ( vingt neuf millions deux cents mille) Le salaire moyen brut est de………………………2,957 euros ( par salaire moyen brut nous devons comprendre «la masse salariale » divisée par la nombre de salariés, soit 29,200,000) Le salaire moyen net est de ………………………2,225 euros (La différence entre salaire moyen brut et salaire moyen net va dans les caisses de l’URSSAF. C’est ce que l’on appelle « les cotisations […]

FOUTEZ LA PAIX AU PRÉSIDENT DE FRANCE

La France est au bord du gouffre… Monsieur Macron, président nouvellement élu, se rend en Allemagne pour parler d’égale à égal avec Madame Merkel… Monsieur le président s’entretient avec Monsieur Erdogan à qui « il remonte les bretelles ». Le nouveau dictateur de la Turquie baisse la garde. Il a vite compris que le nouveau Président français ne jouera plus, au compte de la France, « tu me donnes, je te donne… donnes moi un peu et tu prends beaucoup […]

LETTRE OUVERTE A MONSIEUR MARTINEZ (CGT)

ATTENTION PHILIPPE MARTINEZ CHER MONSIEUR, CE TITRE ETANT DANS LE RESPECT DES FORMES, MAIS JE T’APPELLERAI PHILIPPE ET JE TE TUTOIERAI. PHILIPPE, JE SUIS LE NEVEU D’ÉMILE DUTILLEUL, J’AI 83 ANS SAIN DE CORPS ET D’ESPRIT. JE N’AI JAMAIS ÉTÉ SOUMIS A QUELQUE RELIGION, SYNDICAT OU PARTI POLITIQUE… OUI, DEPUIS 1956, JE COMBATS LE GAULLISME ET LA CINQUIÈME RÉPUBLIQUE. J’AFFIRME DEPUIS 1956 ET NON 1958, CAR EN 1956 J’AI EU A INTERCEPTER DE NUIT SUR LA ROUTE DE LA SOUMMAN […]

JE CONTINUE DE PRENDRE DATE AVEC L’HISTOIRE

Prendre date avec l’Histoire cat l’imprévision règne. LE GRAND DEBAT : certes la démocratie était au rendez-vous. Onze candidats pour échanger leur point de vue face à deux femmes journalistes. Comme disait Monsieur le Président Pompidou : « Tout le monde est bon. Tout le monde est gentil. » Évidemment quelques piques très acérés. Pour accéder à la magistrature suprême, il est parfois nécessaire, quelque soit l’éducation reçue, d’enfoncer un clou dans les « petites combines » de ses concurrents… […]

A LIRE

J’ai lu avec un grand intérêt ce qui suit et que je tiens d’un ami qui… comme la majorité des Français » se demande OU ALLONS-NOUS. « Sébastien Laye est ancien banquier d’affaires. Alors même que le système politico-médiatique semble accepter cette fange de scandale(s) et l’absence de débat public durant cette campagne, d’aucuns mettent en exergue, pour mieux le comparer en creux à François Fillon, le manque de probité de Monsieur Macron, qui nous est proposé – imposé ?- comme le […]

LES DEMI MESURES DE NOS POLITICIENS OU MARC CHESNEY PRESIDENT

Messieurs de la politique, Je ne m’adresse pas uniquement à ces messieurs et ces dames qui pérorent à la recherche de voix pour s’introduire au « château de l’Élysée » dans les « habits du roi de France ». Je m’adresse à tous ceux et celles qui ont destinée à conduire les affaires du Peuple dans les mairies, les conseils départementaux, les conseils régionaux, les députés, les sénateurs et… le premier ministre, les ministres et président de la république. Vous […]