LETTRE D’INTERET A MONSIEUR LE PRÉSIDENT DE LA REPUBLIQUE … Suite 2

1 mai 2019, Posté par republique à 15:44

SUITE N° 2

Me revoilà.

Je reviens à ces trois jeunes lycéens : leur maître à penser en chimie ne leur avait appris que le b, a, ba de la chimie… ce qu’il fallait savoir sur la route du baccalauréat pour obtenir une bonne note et leur diplôme. Ils croyaient leurs connaissance sans faille et…

En politique, ce n’est que cela : « Nous croyons savoir ».

Les « Gilets jaunes qui se réunissent, croyant défendre la veuve et l’orphelin que font-ils en fait ? Ils dynamitent, samedi après samedi, la République… celle à laquelle nous croyons : « La République Française de Liberté, Egalité, Fraternité et Solidarité. Celle qui peut, qui doit se passer de numéro… première, deuxième, quatrième ou cinquième… et les politiques, ces professeurs de l’absurde, avides de leur savoir en politique, qui vous parlent de la sixième dans le seul but de prendre la place de ceux de la cinquième… vous laissant, là, sur le pavé, braillards, insultant, cassant, assassinant inconscients la RÉPUBLIQUE à laquelle nous croyons… celle que nous voulons: « La République Française faite de démocratie, de liberté, d’égalité, de fraternité et de solidarité.
Ils vous laissent sur le pavé, petite minorité braillante, pour préparer de votre bonne foi leur accession au pouvoir…  » A l’Assiette au beurre » comme disait l’écrivain Jean Dutour décrivant ceux de la troisième, de la quatrième et au croisement de celles-ci des « collaborateurs » et du « gaullisme ».
Réveillons-nous ! Les Gilets jaunes, les syndicalistes, les adhérents des partis politiques de tout bord, les journalistes qui ne sont que LES ÉLÈVES TENUS DANS UNE CERTAINE IGNORANCE des professionnels de la politique qu’ils soient de droite ou de gauche, qu’ils soient des représentants des religions monothéistes ou pluralistes… Nous crachons au bassinet de nos avoirs : la sueur d’une part et notre bonne foi d’autre part, entretenus de notre ignorance de l’absurde.

Aucun commentaire

Répondre








*