DECEPTION D’HOMME D’HONNEUR

23 octobre 2016, Posté par republique à 11:41

UN VIEUX ROUTARD DE LA POLICE MET UNE LETTRE OUVERTE A UNE STAGIAIRE POUR LUI DIRE… LE REVERS DE LA MEDAILLE

CE MONOLOGUE ENTRE UN « ROUTARD FLIC » ET UNE DEBUTANTE EST, HELAS, UNE REALITE.
LES POLITIQUES DE TOUT BORD SE SONT INCLUS… ASSIS SUR LES TRÔNES DU ROI DE GAULLE AVEC FACILITE ET AISANCE: LES ROITELETS DE LA CINQUIEME REPUBLIQUE. COMME LEUR MAITRE, ONT DIVISE LE PEUPLE DE FRANCE EN CASTES… FINIS LES BARONNATS, LES DUCHES, LES COMTES… NOUS EN SOMMES A DES PARTITIONS PLUS INFIMES: LA CASTE DES POLITIQUES (CELLE DES REGNANTS), LA CASTE DES MAGISTRATS (LES INTOUCHABLES… CELLE QUI DECIDE DE VIE ET DE MORT, DE LIBERTE OU DE PRISON, CELLE QUI DECIDE DANS LA PLUS PARFAITE DES INDIVIDUALITES: LA ROBE, LES JURES LA METTENT A L’ABRI DE TOUTE RESPONSABILITE), LA CASTE DU CAC 40 (QUI ALIMENTE LES POLITIQUES… PARLONS DE PEU DE MOTS. CELLE QUI EN FAIT DES CORROMPUS A LEUR SERVICE), LA CLASSE DE CEUX QUI GAGNENT PLUS DE 4000 EUROS PAR MOIS (PROPOS EMPRUNTES A M. HOLLANDE). LA CLASSE MOYENNE, CELLE DE CEUX QUI OUVRENT LA POTE DE LA DECHEANCE AUX AUTRES, LA CLASSE DES TRIBUNS, CELLE COINCEE DANS LE SALAIRE MINIMUM VITAL… ET PUIS LES DIVERSES CASTES DE CETTE CASTE, LES POLICIERS, LES GENDARMES, L’ARMEE, LES SOUS-PRATICIENS DE LA SANTE… DIVISER, DIVISER POUR REGNER.
J’AVAIS DIT: LE POUVOIR NE TIENT TANT QUE LA POLICE, LA GENDARMERIE, LES CRS SE TIENNENT LE FUSIL A LA BRETELLE ET LES DOIGTS SUR LA COUTURE DU PANTALON… J’AVAIS CRITIQUE LES GREVES, LES MOUVEMENTS DE FOULE, LES SYNDICATS… VOYEZ LES FLICS SONT PLUS INTELLIGENTS QUE LA PLUPART DE NOUS. ILS MANIFESTENT SANS SYNDICATS… ILS ONT COMPRIS QUE LES SYNDICATS ET LES POLITIQUES NE FONT QU’UN.
QUE DEVONS-NOUS RETENIR DU MOUVEMENT POLICIER. TOUT SIMPLEMENT QUE LA CINQUIEME REPUBLIQUE EST AGONISANTE, EST AU STADE FINAL… LE POUVOIR, RETENONS CELA, NE S’EXCERCE QUE DERRIERE LES REMPARTS DES PERSONNES SORTIES DU PEUPLE… »SERVICE, HONNEUR, PATRIE, SECURITE », LES FLICS ONT COMPRIS QU’ILS SE DEVAIENT AU PEUPLE:
VIVE LA POLICE.

Aucun commentaire

Répondre








*