BERNARD CAZENEUVE

CAZENEUVE

Tout un chacun, autour de moi, sait que je ne suis pas socialiste.
Personne n’ignore mon sens de l’objectivité en matière politique. Très souvent, je n’ai pas hésité, depuis 1958, à rendre hommage à un individu aux affaires dans le cadre d’une action, perdue dans les échecs qui honorent ce régime socialo-communo-gaulliens, a été bénéfique à la Nation.
Je ne pense pas, ou il n’est pas dans mes habitudes, qu’il soit nécessaire de faire de longs discours pour faire savoir à quelconque personne que nous l’honorons, en regard de son action, d’une certaine admiration, voire d’une certaine affection.
Ce matin, en consultant les *agapes de paroles* reportées par les journalistes relatives au passage de pouvoir entre un certain Emmanuel Valls et Monsieur Bernard Cazeneuve, j’ai eu à découvrir des mots d’une certaine ironie ou d’une *grande intelligence politique* dirigés par le sortant sur son remplaçant au fauteuil de premier ministre.
Des mots qui disent, en premier lieu, combien le parti socialiste français est en bout de course. J’ai vécu le coup de grâce de Guy Mollet à ces socialistes dans les années cinquante. Mais le sabre avait été dévié de sa course par une côte. Là, le coup est dirigé droit au cœur… le parti socialiste est exsangue. L’homme du SAMU de la dernière chance n’arrivera pas à ranimer le moribond.
Je ne suis pas Madame Soleil, je ne suis pas journaliste, je ne suis pas un homme des statistiques politiques, mais je ne donne que 20% de voix à Emmanuel Valls au premier tour des primaires socialistes.
Excusez-moi, je me suis égaré : je ne voulais, en commençant cet article, que dire à Monsieur Bernard Cazeneuve mon admiration et un peu de mon affection pour le travail et la réussite de celui au fauteuil de ministre de l’intérieur. Admiration et un peu de mon affection, même si la réussite ne se situe au 100% de l’excellence, d’autant plus sincère car dans l’imbroglio des avancées et des reculades de ce parti sur la voix de la décadence les choses n’ont pas été faciles pour lui.
Je viens d’une famille de communistes et de socialistes dont certains ont laissé des traces à l’Histoire… donc, fidèle à la tradition familiale gauchisante, je peux écrire sans aucun manque de respect : * Bravo Bernard, tu es certainement le seul qui s’inscrira à l’Histoire d’un parti dans lequel, homme d’honneur, Français, tu n’avais pas ta place.*

IL L’A DIT… IL NE REVIENDRA PAS.

C’EST VRAI ? Mon téléphone m’apprend que François Hollande jette l’éponge. Dans toutes les situations politiques que j’ai vécues jusqu’à ce jour, je me suis plus intéressé à observer les hommes (voire les femmes) que les résultats dans leurs actions. J’ai eu, par un de mes contacts, observateurs politiques, comme moi, hier, un document qui m’apprends ce que nous coûte cette république-démocratique-socialo-communo-gaullienne-dictatoriale. Les chiffres nous parlent des différents régimes jusqu’à ce jour. Je dis régime car chacun de nos présidents […]

QUE VEULENT DIRE LES PRIMAIRES DES *REPUBLICAINS*

AUJOURD’HUI La curiosité, dit-on, est un vilain défaut. Et pourtant, loin de l’esprit des compétitions partisanes et politiques, je ne peux m’interdire de faire un petit tour sur les informations nous fixant …. Non *la Marche en avant*… la marche des élections primaires du parti *les Républicains*. J’ai connu ces hommes sous diverses étiquettes : les RPR, les UDF, les… je ne sais plus très bien… et enfin *Les Républicains*. Enfin, comme dans les match de football, des hommes qui […]

JE VOUS IMPOSE UNE NOUVELLE LECTURE DES PROPOS DE….

François Hollande a mis en garde ce samedi soir, lors d’un déplacement à Ayguesvives en Haute-Garonne, contre la tentation du « tout-national » et du « repli sur soi ». « Quelle est la solution? », s’est demandé le président de la République. « Le tout-libéral?… Le tout-autoritaire? Je suis pour l’autorité, celle de la République, mais l’autoritarisme, ce n’est pas l’autorité, c’est l’arbitraire, c’est le déni des diversités, le risque de conflits », a-t-il ajouté. « Le nationalisme, c’est le repli sur soi, l’enfermement » « Alors, le tout-national? La […]

ILS ÉTAIENT SEPT. NOUS EN VERRONS D’AUTRES

Ils étaient sept sur le plateau hier au soir. 7, ce chiffre a une signification, des symboles. Le 7 est avant tout le symbole de l’Esprit. Nous allons vers ce mot *spiritualité* auquel une déformation à l’adhésion judéo-chrétienne accorde une forme religieuse… puis, certainement politique dans un enfermement de doctrine. Non, l’esprit appartient à une valeur personnelle. Il s’agit, et ce doit être convaincant, d’une adhésion individuelle, dans le cadre d’une expérience personnelle qui permettra à l’individu (je ne veux […]

CEUX QUI SAVENT TOUT ET… QUE J’INTERROGE

CEUX QUI SAVENT TOUT Les politiques, les statisticiens, les économistes, les savants de la presse écrite et parlée, savent tout et nous abreuvent sans discontinuer de leur savoir, dont l’évaluation ne dépend que de leur ego par les pouvoirs qu’ils nous escroquent. Hier en fin de journée ,j’avais un long entretien avec un personnage de la finance internationale. Nous sommes amis depuis plus de vingt ans et je l’interrogeais sur le futur de la votation aux Etats-Unis d’Amérique… Clinton ? […]

DES DÉCISIONS SONT BONNES ET POURTANT, FIN AUX REFORMETTES

DES DECISIONS SONT BONNES… ET POURTANT. Des décisions sont bonnes et pourtant… Pourtant ce sont des petites décisions qui ne nous conduiront ni à la victoire dans le cadre de la guerre engagée, ni à un redressement de l’économie nationale et pas plus à une inflexion du chômage. Monsieur URVOAS, ministre de la justice, vient de prendre la décision de fermer les sections de déradicalisation (de dératisation plus évident). Il a cédé sous la pression de la grogne des gardiens […]

DECEPTION D’HOMME D’HONNEUR

UN VIEUX ROUTARD DE LA POLICE MET UNE LETTRE OUVERTE A UNE STAGIAIRE POUR LUI DIRE… LE REVERS DE LA MEDAILLE CE MONOLOGUE ENTRE UN « ROUTARD FLIC » ET UNE DEBUTANTE EST, HELAS, UNE REALITE. LES POLITIQUES DE TOUT BORD SE SONT INCLUS… ASSIS SUR LES TRÔNES DU ROI DE GAULLE AVEC FACILITE ET AISANCE: LES ROITELETS DE LA CINQUIEME REPUBLIQUE. COMME LEUR MAITRE, ONT DIVISE LE PEUPLE DE FRANCE EN CASTES… FINIS LES BARONNATS, LES DUCHES, LES COMTES… NOUS EN […]

FRANCOIS HOLLANDE… VOUS DEVEZ…

VOUS DEVEZ PARCE QUE VOUS N’IGNOREZ PAS QUE: Les policiers sont dans la rue. La grogne ne cesse d’enfler. Ces fonctionnaires de l’état sont des victimes désignées… victimes des « fous de Dieu » ou de la « voyoucratie banlieusarde » ? Non, victimes du laxisme des gouvernements qui se succèdent depuis 1958 au sein de la cinquième république…. En se succédant, ils se renvoient, avec une irresponsabilité déconcertante, la balle de leur incapacité. 50% du parc nucléaire est hors […]

LA POLITIQUE… STOP AUX POLITIQUES DE PARAÎTRE POUR NE RIEN DIRE

Messieurs et Mesdames les Présidentiables, Lorsque l’on se destine à un combat, tous les courages sont permis. Et, que Dieu, ce que vous en manquez. Certains en rang d’oignons se cachent derrière l’esprit de clan… pardon du parti. D’autres, ceux qui ne veulent pas prendre le risque de se faire éliminer par leurs collègues de parti… les complices d’hier… vont seuls au combat. D’autres encore parlent d’envoyer à la potence ceux qui sont sortis victorieux des élections de 2012… vous […]